• Accueil
  • > Education
  • > Difficultés pour apprendre : besoin de reconnaissance et lutte contre l’illettrisme

Difficultés pour apprendre : besoin de reconnaissance et lutte contre l’illettrisme

Posté par paulbesombes le 29 mars 2010

Alors que le ministère recentre les objectifs de l’enseignement sur l’acquisition des fondamentaux, « lire, écrire, compter », les parents des enfants dyslexiques, dysphasiques, dyspraxiques ont toujours le sentiment d’isolement.

Aujourd’hui, en France, Le Ministre l’éducation s’émeut devant le nombre personnes sorties du système scolaire sans avoir acquis la capacité à lire ou à écrire correctement. Il veut lancer un grand plan de lutte contre l’illettrisme et la tentation est grande de renvoyer cet échec de l’éducation nationale au milieu familial ou à l’environnement social et culturel d’origine de l’élève. Comme si des parents qui ne lisent pas pouvaient avoir une influence sur la capacité à lire de leur fils, de leur fille. Il oublie les enfants dyslexiques qui doivent se faire une place pour acquérir les savoir fondamentaux écrire, lire, compter.

Un jeune par classe vit sa scolarité en présentant des troubles de l’apprentissage. Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dysphasie, dyspraxie … touchent sous une forme plus ou moins sévère 10% de la population. Aux Etats-Unis, les contraintes d’accès à la langue maternelle porte ce chiffre à 25%, un vrai programme d’accompagnement de la scolarité est activé.

Le problème est sérieux, l’Education Nationale doit le prendre en charge en lien avec la MDPH pour les formes les plus sévères. « Faire réussir tous les jeunes » implique une vraie stratégie pour intégrer à son organisation le traitement de ces difficultés. Sous leur forme les moins sévères et sans un repérage précoce ces troubles peuvent influencer l’échec ou le décrochage scolaire, voire maintenir dans l’illettrisme. Il y a là un double enjeu pour le ministère et les équipes éducatives : innover pour engager le jeune sur des parcours de réussite scolaire et lutter contre la souffrance vécu dans la classe. En dehors les familles souvent isolées et impuissantes demande un accompagnement spécifique.

Savoir lire, compter et écrire sans faute d’orthographe reste associer à l’image du bon élève.
Aujourd’hui, les réformes du primaire renforcent cette vision en multipliant des évaluations qui en mesure l’acquisition. Ces savoirs au même titre que l’apprentissage des langues, notamment l’anglais, sont les lieux d’expression des troubles de l’apprentissage. Parfois, sans recul suffisant l’enfant est mal perçu et l’escalade vers l’incompréhension, le rejet ou l’exclusion commence. Les solutions apportées ne sont pas toujours adaptées. C’est le cas des 2h de soutien personnalisé pour les élèves en difficultés préconisé par le ministère.

L’éducation Nationale se donne-t-elle les moyens de la réussite de tous les élèves. Oui avec une reconnaissance officiel du handicap ; oui avec la possibilité de majorer d’un tiers les temps de composition pour les épreuves écrite ou encore avec la possibilité d’utiliser un ordinateur ou d’une secrétaire pour la correction de l’orthographe. Oui avec la mise en place de plan d’aide personnalisé… Non pour les risques psychosociaux ; non pour la formation des enseignants et encore moins aujourd’hui qu’hier avec la reforme de la formation des enseignant voulue par M. Chatel et Me Pecresse ; non pour l’information des familles qui restent le plus souvent isolées parfois stigmatisé quand il adresse une demande de reconnaissance.

Les familles averties acceptent plus facilement le repérage de l’enseignant et recourent au dispositif de reconnaissance du Handicap même pour les cas les moins sévères. Les familles les moins informés, les plus précaires ne trouvent que rarement des solutions par méconnaissance ou par peur des conséquences. Un vrai clivage, voir une discrimination pour la réussite scolaire s’opère alors même que l’égalité de l’offre ne peut se substituer à l’égalité de résultat (au moins pour sortir de l’illettrisme et obtenir un premier niveau de qualification).

Laisser un commentaire

 

mauritanie20 |
Vers la 6eme république ! |
Poletudiant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | l'avenir vue par un militan...
| LCR Section Calaisienne
| THE DODIBLOG