490 millions d’européens, dans 27 pays: le 7 juin votons pour une Europe Socialiste

Posté par paulbesombes le 28 mai 2009

490 millions d’européens, dans 27 pays vont être réunis dans l’action le dimanche 7 juin 2009 pour désigner leurs représentants au parlement européen. C’est un symbole fort pour ce grand projet qui représente l’union des hommes et des territoires en Europe.Inscrits dans cette dynamique les 27 Partis Socialistes des 27 Pays se sont rencontrés pour écrire un projet commun : le Manifesto. Il est le signe de la solidarité et du rassemblement d’un parti politique aux dimensions européennes. Il est le socle commun pour gérer autrement l’Europe des citoyens.

Ce projet a obtenu l’adhésion de tous les futurs députés socialistes européens. Il s’oppose, dans le fond et dans la forme, aux propositions de la droite libérale européenne qui préfèrent la concurrence entre les hommes et les territoires.

Etre de Gauche et être de droite, ce n’est pas la même chose, surtout lorsque l’on gouverne un territoire aussi vaste que l’Europe. Le libéralisme a fait la preuve de ses limites. Il nous a nous conduit dans cette crise qui n’aurait pas eu d’issue acceptable sans les effets correcteurs de la régulation et l’investissement public. Aujourd’hui, les choix qui sont faits ne règlent en rien la nature des règles qui a engendré la situation : la mise en concurrence qui détruit l’emploi et le lien social au nom du profit. Si les bourses se rétablissent, les hommes perdent un peu plus chaque jour le lien qui les unit à l’entreprise. Les conditions qui devraient leur permettre d’exercer librement leur citoyenneté ne sont plus réunies.

Solidarité contre Concurrence, c’est le choix qu’ont fait les 27 partis socialistes de 27 pays européens unis dans l’action pour gouverner autrement l’EUROPE :

Deux choix pour en faire la preuve :

  • un salaire minimum dans tous les pays de l’Europe pour éviter les délocalisations
  • 2% au lieu des 1,3% actuel du PIB pour financer les actions de solidarités sur tous les territoires

Le 7 juin votons pour le Parti Socialiste, parce qu’il a une dimension européenne (pour l’Europe, ça tombe bien ! ). Il n’est pas une particularité locale, c’est important de le dire. Son projet et ses méthodes sont conformes au besoin de solidarité dont ont besoin les citoyens européens pour continuer à vivre librement ensemble, pour construire un avenir commun et durable.

Lisez le Manifesto

Publié dans Europe | Pas de Commentaire »

La formation permanente pour changer de civilisation : l’Eurogroupe allié de Sarkozy.

Posté par paulbesombes le 4 janvier 2008

La mondialisation structurée par les puissances économiques a besoin de changer les choses. Elle semble aller de soi, mais des hommes agissent par le discours pour la rendre incontournable. L’enjeu :rendre l’Economie autonome, l’abstraire de sa raison sociale.

Je veux ici revenir sur un article du Monde du 1 er Janvier 2008. Le traité de Lisbonne reconnait l’Eurogroupe. L’Eurogroupe, qui était déjà inscrit dans le traité de constitution européenne rejeté par la voix référendaire en France, regroupe les ministres des finances des 15 Pays de la zone euros (Portugal, Espagne, France, Italie, Grèce, Slovénie, Autriche, Allemagne, Belgique, Luxembourg, Pays Bas, Finlande, Irlande enfin Chypre et Malte).

Ainsi, je retiens plusieurs citations du protocole annexé au traité de Lisbonne et je vous en donne lecture. Les ministres dans l’Eurogroupe agissent :

-se réunir « entre eux de manière informel »

- discuter des questions liées « aux responsabilités spécifiques qu’ils partagent en matière de monnaie unique ».

-« développer une coordination sans cesse plus étroite des politiques économiques dans la zone euro ».

-« prévoir des dispositions particulières pour un dialogue renforcé entre les Etats Membres dont la monnaie est l’Euro en attendant que l’euro devienne la monnaie de tous les Etats Membre de l’Union Européenne »

-« renforcer la coordination et la surveillance de leur discipline budgétaire »

-« élaborer pour ce qui les concernent les orientations de politique économique…et …à en assurer la surveillance »

Est-il utile de préciser que les Etats membres de l’Union Européenne désireux d’intégrer l’Eurogroupe doivent obtenir l’aval de ceux qui en font déjà parti. (le libre engagement peut devenir sous certaines conditions de la servitude volontaire…)

Nous le voyons ici ; et cela est vrai pour toute communauté territoriale d’importance, l’unité cache un principe : l’essor économique. L’enjeu consiste pour la zone euro comme, à une autre échelle, pour la communauté d’agglomération à rendre la règle de la plus value récurrente à l’art de vivre ensemble. Le moyen utilisé c’est le discours politique.

La politique, comme parole en action transforme, la manière de vivre ensemble grâce au symbole même de l’unité territoriale : l’Euro. Le changement de société est initié par quelques hommes qui ont le pouvoir de signer des Traités (voir aussi de les ratifier : l’élite éclairée dans ce cas). Ils agissent directement sur le quotidien de ceux à qui ils s’adressent. A partir d’une règle de fonctionnement initiée par ceux là même, la société se transforme en changeant spontanément sa propre règle. Il s’agit là du principe de « la formation permanente » qui conduit désormais l’évolution du capitaliste. Cela n’a rien à voir avec un citoyen maître de sa destinée.

Le système utilise ses ressources pour changer la société.  Il faut reconsidérer sous cette angle ce que nous dit un président de la République quand il en appelle, comme il la déjà fait dans sa lettre aux éducateurs, à « une politique de civilisation » …  « à une nouvelle renaissance »…

Je suis attentif à ces propos et je pense que la République que j’appelle de mes vœux doit se doter des outils qui redonneront du sens au vivre ensemble. Il faut lutter contre cette nouvelle civilisation qui exclut tous ceux qui ne participent pas du discours normalisé par la mondialisation. Il faut que l’intelligence collective s’active et que les républicains du progrès forment et informent pour que les citoyens reprennent la main sur leur destiné. Si le discours des puissants, si peu nombreux, peut changer le monde, par nos pratiques nous changerons ensemble le cours des choses pour réhabiliter l’homme et la citoyenneté.

Plutôt que de dire ce qu’il faut faire asseyons nous tous autour de la table (par petit groupe dabord, puis de plus en plus nombreux …) et posons la question sans réponse à priori du comment faire pour changer les choses. Opposons la question du savoir vivre ensemble à la formation permanente de l’économie.

Paul Besombes

Publié dans Economie, Enjeux politiques, Europe, Prise de position | Pas de Commentaire »

Le mini traité: Combien de page

Posté par paulbesombes le 21 novembre 2007

Je viens de faire le tour de plusieurs camardes en leur demandant le nombre de pages du mini traité proposé par notre président.  A votre avis quel a été le résultat de ma démarche? Devinez. Deux à trois pages peu être une dizaine…

Pas du tout, il comporte presque 256 pages de texte juridique peu accessible. En voici un exemplaire.

 Le mini traité: Combien de page dans Europe pdf traiteuropen1.pdf

pdf dans Le saviez vous traiteuropen2.pdf

pdf  traiteuropen3.pdf

La méthode utilsée pour élaborer ce texte et son mode d’adoption sont différentes de celle du traité contitutionnel européen. Mais le fond reste identique. Le mot constitution disparait mais pour le reste jugez par vous même… Je vous propose de consulter l’article du Monde le  octobre 2007.

Traité européen : « les outils sont exactement les mêmes, seul l’ordre a été changé dans la boîte à outils »

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-971315@51-958156,0.html

Publié dans Europe, Le saviez vous | Pas de Commentaire »

 

mauritanie20 |
Vers la 6eme république ! |
Poletudiant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | l'avenir vue par un militan...
| LCR Section Calaisienne
| THE DODIBLOG